Whisky et Mouton

Whisky et MoutonUne petite part d’histoire d’Ecosse, vous en prendriez bien une ?

Nous sommes au XVIIème siècle et le roi Charles 1er alors sur le trône d’Angleterre applique son droit divin et instaure des taxes pour son propre bien et pour combler les dépenses de l’armée. C’est le début de 200 années mouvementées à venir pour l’Uisge beatha (eau de vie), le futur whisky. En cette époque, les petits alambics prospèrent un peu partout et nous sommes encore très loin des distilleries actuelles. Mais revenons à nos moutons et leur entrée dans l’histoire. Car afin d’éviter ces taxes élevées, c’est par les chemins qu’empruntaient les moutonniers pour se rendre dans les grandes villes du sud que voyagent les contrebandiers avec leur précieux whisky, en toute discrétion et à l’abri des routes carrossables menant au sud surveillées par les « Excisemen » chargés du contrôle et perceptions des taxes, notamment sur l’alcool. Au sud, les Lowlands plus facilement contrôlables subissent rapidement le méfait des taxes et la qualité du whisky diminue au profit des whiskies produits dans les Highlands hors de tout contrôle. Voilà donc l’introduction de nos moutons dans l’histoire du whisky. Mais ce n’est pas tout, car ils font aussi partie intégrante de la culture et du folklore d’Ecosse et on retrouve leur laine douce dans les tartans (étoffe à carreau typiquement écossais), leur cuir souple dans le sac de la cornemuse (bagpipe) ou encore en cuisine, notamment dans le plat traditionnel, le « haggis ». Aujourd’hui encore, les moutons sont un immanquable du paysage de l’Ecosse mais aussi de l’Irlande avec une population en Ecosse de 6,5 millions (contre 5,3 millions pour l’homme). C’était donc bien normal de les faire apparaître sur notre site aussi, d’autant plus que notre team whisky en est fan. 🙂

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *