Un peu de gaélique avec votre whisky

Grampian mountainsLe petit b.a.-ba du gaélique sans ouvrir votre dictionnaire. Vous prendriez bien un verre de bunnahabhain stiuireadair ?

Le voyage commence avant même de déguster votre bon verre de whisky car il vous faut vous projeter dans le paysage écossais et plus particulièrement les terres sauvages du nord de l’Ecosse. C’est bien souvent une part de ce décor que l’on retrouve inscrit sur la bouteille et qui transporte notre imagination. L’alphabet gaélique est également bien inspiré par la nature, aussi nommé l’alphabet des arbres car chacune de ses 18 lettres nomme le nom d’un arbre. Mais passons à la pratique, servez-vous un verre de whisky, fermez les yeux, imaginez le paysage… humez votre whisky… et avant de le déguster, petit retour sur le sujet. Je commence avec la base, « Uisge Beatha », l’eau de vie ou le whisky et pour l’accompagner une fois dans votre main, « Sláinte Mhath », à votre santé !

Après cette introduction-dégustation, ce qui nous intrigue le plus sont les étiquettes des bouteilles et au-delà des symboles du passé, de la culture, des mythes et des légendes, le tout accompagné d’une pointe de marketing moderne que l’on retrouve fréquemment, ce sont les noms des distilleries qui retiennent notre attention. Elles sont souvent de source gaélique et parfois de langues plus anciennes ou plus récentes. Un grand classique est « Glen ». Hormis les différentes manières de l’écrire et les différents dialectes que l’on soit en Ecosse ou en Irlande sans parler de la prononciation, vous ne pouvez pas louper ce mot avec la trentaine de distilleries en Ecosse dont le nom commence par Glen… qui signifie la vallée. Pour exemple de ces quatre-là bien connues, Glenfiddich (vallée des cerfs), Glenlivet (vallée des eaux tranquilles), Glen Grant (vallée de Grant, le nom du fondateur de la distillerie) et Glenmorangie (vallée de la tranquillité). Toujours dans ce paysage idyllique, en voilà quelques autres qui s’inspirent également des lieux environnant comme « Ben », qui signifie montagne et que l’on retrouve avec BenRiach (montagne tachetée), Benromach (montagne broussailleuse) ou encore Ben Nevis, montagne du même nom et également le plus haut point d’Ecosse avec 1344 mètres. Les interprétations pour « Nevis » divergent : pour les uns c’est la montagne malveillante et les autres la montagne qui à la tête dans les nuages, la montagne dans le ciel.

Plus en détail, si l’on décortique le nom des distilleries Ardbeg et Ardmore, voilà ce que cela donne : « Ard », hauteur ou promontoire, « beg » petit, et « mór /more » grand. Bon, dans la lancée mais je ne vais pas toutes les nommer car il y en a beaucoup, en voilà d’autres qui se terminent par « more » comme Aultmore (grand courant), Bowmore (grande hutte), Dalmore (grand champ).

Alors, curieux d’en savoir plus sur votre distillerie préférée ? Découvrez toute une liste avec leur traduction en anglais

Article similaire : Comment se prononce ce whisky?

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *